Symptômes et antécédents d'allergie

Emma était âgée de trois mois quand elle a été examinée pour la première fois par un pédiatre allergologue. Elle souffrait de diarrhée chronique et d’eczéma léger à modéré sur tout le corps et sur le visage. Le poids d'Emma était beaucoup trop faible pour son âge et elle était nourrie au biberon depuis la naissance. Elle avait des antécédents d'eczéma, d’asthme et de rhume des foins du côté maternel mais pas d'antécédents d’allergie du côté paternel.
 
Prise en charge

Les symptômes gastro-intestinaux d'Emma indiquaient une allergie aux protéines du lait de vache de type non IgE médiée (les symptômes sont apparus quelques heures après la consommation de lait de vache). Au vu de ses symptômes, le pédiatre d'Emma a alors prescrit un hydrolysat poussé de protéines.

À l’âge de six mois, Emma ne souffrait plus de diarrhée et n’avait plus d’eczéma, à l’exception d’une réaction isolée. Comme les aliments solides ont été introduits dans l’alimentation d’Emma entre-temps, sur les recommandations de son médecin, sa mère a reçu des conseils sur un régime sans lait et sans produits laitiers, des liens vers des sites Internet traitant de ce sujet et des recettes sans protéines de lait.

À l’âge de neuf mois, le poids d’Emma avait augmenté. Les tests cutanés, pratiqués régulièrement entre l’âge de six mois et de deux ans, se sont révélés positifs pour le lait de vache, ce qui indiquait une allergie IgE médiée.
 
Résultats
 
À l’âge de deux ans et quatre mois, Emma a bu accidentellement un gobelet de lait sans avoir de réaction allergique. Un test de provocation oral a été alors pratiqué à l’hôpital (ce test consiste à réintroduire progressivement du lait en commençant par du lait cuit). Le test a été poursuivi à la maison pendant une semaine, mais il n’a déclenché aucune réaction allergique. Des produits laitiers ont alors été réintroduits progressivement dans l’alimentation d’Emma. À l’âge de trois ans, elle tolérait tous les aliments, même ceux contenant du lait de vache.