Symptômes et antécédents

Alex, mon aîné, faisait un bruit incroyable. Lait maternel ou préparation pour nourrissons : c'était du pareil au même. Les gaz semblaient bouillonner dans son petit ventre. Il pleurait sans cesse et grognait jusqu'à ce qu'il soit enfin libéré. Étant donné que les bébés allaités peuvent être sensibles à l'alimentation de leur mère, le pédiatre d'Alex m'a suggéré de supprimer tous les aliments pouvant entraîner des gaz, tels que certains légumes, les haricots, les agrumes, le lait et les produits laitiers. En dépit de tous mes efforts pour respecter ce régime, les gaz et l'agitation d'Alex ne faisaient qu'augmenter. Je me rendais bien compte que ma famille et mes amis pensaient que j'étais l'une de ces nouvelles mères complètement stressées. Mais le comportement d'Alex semblait extrême. 
 

Prise en charge

Au cours de ces premiers mois très difficiles, je me suis rendue de multiples fois chez mon pédiatre. Étant donné qu'Alex ne supportait plus d'être allaité, j'ai décidé d'arrêter l'allaitement car j'étais épuisée. Mon médecin m'a d'abord conseillé une préparation sans lactose ainsi qu'un médicament contre les reflux, sans effet. Les choses ont toutefois connu une amélioration quand Alex avait 10 semaines lorsque son pédiatre m'a dit d'essayer un hydrolysat poussé de protéines spécialement conçu pour les bébés allergiques aux protéines du lait de vache. 

Résultats

À ma grande surprise, les coliques, les gaz et l'agitation d'Alex ont fortement diminué dès les deux premiers jours suivant le passage à cette formule de substitution. Deux semaines plus tard, les éruptions sur le visage et les fesses d'Alex ont disparu. Il avait moins de gaz, était moins grincheux et moins agité. Il dormait aussi beaucoup mieux. Après 4 semaines d'utilisation, Alex était devenu un tout autre petit garçon. Enfin, mon bébé était heureux... et moi aussi !

Lorsque je repense à ces pénibles journées de l'enfance d'Alex, je me sens à nouveau contrariée. Je savais que quelque chose n'allait pas chez mon bébé. Je ne savais juste pas quoi... Même avec toute l'expérience de mon pédiatre, il a fallu un certain temps avant d'identifier la cause du comportement d'Alex. À l'époque, je n'avais jamais entendu parler de l'allergie au lait de vache. Je sais à présent qu'il s'agit de l'une des allergies alimentaires les plus fréquentes chez les nourrissons. Quel soulagement d'apprendre que je n'étais pas la seule mère dans cette situation.